CACES - Engins de chantier
Conduite en sécurité des engins de chantier

Pourquoi ?

La conduite d’engins de chantier, du bâtiment et des travaux publics nécessitent, des formations de plus en plus poussées en matière de sécurité. Un engin de chantier doit être confié à un conducteur autorisé qui en sera responsable. Le conducteur devra connaître parfaitement les caractéristiques, les possibilités et le comportement de son engin. Il devra obligatoirement suivre une formation adéquate pour la conduite en sécurité. Cette formation sera complétée et réactualisée régulièrement.

Pour qui ?

Pour tous les utilisateurs débutants ou expérimentés d’engins de chantier. Ces utilisateurs doivent être titulaires d'une autorisation de conduite délivrée par le chef d'établissement après évaluation. Cette évaluation, destinée à établir que le travailleur dispose de l'aptitude et de la capacité à conduire l'équipement pour lequel l'autorisation est envisagée, prend en compte les trois éléments suivants :
- Un examen d'aptitude réalisé par le médecin du travail,
- Une connaissance des lieux et des instructions à respecter sur le ou les sites d'utilisation,
- Une évaluation théorique et pratique de la conduite en sécurité. C'est le CACES tel que l'a défini la CNAM dans la recommandation R372m. Il ne peut être effectué que par un centre d'examen certifié comme GFC.

Comment ?

La recommandation R 372m de la CNAM distingue 10 catégories indépendantes de CACES :
- Catégorie 1 : tracteurs et petits engins de chantier mobile,
- Catégorie 2 : engins d’extraction et de chargement à déplacement séquentiel,
- Catégorie 3 : engins d’extraction à déplacement altérnatif,
- Catégorie 4 : engins de chargement à déplacement altérnatif,
- Catégorie 5 : engins de finition à déplacement lent,
- Catégorie 6 : engins de réglage à déplacement altérnatif,
- Catégorie 7 : engins de compactage à déplacement altérnatif,
- Catégorie 8 : engins de transport ou d’extraction-transport,
- Catégorie 9 : engins de manutention,
- Catégorie 10 : déplacement, chargement, déchargement, transfert d’engins sans activité de production (porte-engin), maintenance, démonstration ou essais.

Le CACES R372m est valable 10 ans.
Le conducteur devra réactualiser ses connaissances et repasser le test selon cette périodicité.